Comment devenir inspecteur d’hygiène en restauration ?

Si vous envisagez d’entamer une carrière dans les métiers de l’hygiène et plus précisément dans le domaine de l’inspection des établissements de restauration, découvrez les étapes à poursuivre pour débuter votre activité : l’accès au métier, le travail à réaliser, les salaires, mais aussi les possibilités d’évolution dans le secteur.

Passer le concours

Les métiers de l’hygiène alimentaire ou inspecteur d’hygiène en restauration accessible sur concours pour les travailleurs ayant déjà été fonctionnaire ou toujours en exercice. Étant donné que cette branche est incluse dans la fonction publique, le passage par le concours est donc obligatoire. Si vous souhaitez en savoir davantage sur le planning des examens et les formalités administratives à réaliser, n’hésitez pas à vous confier sur les plateformes des concours à l’exemple de Concours-fonction-publique.com.

Afin d’être sûr de réussir les épreuves, vous devrez également penser à vous préparer en vous renseignant sur les sujets et examens réalisés. Par ailleurs, en ce qui concerne les justificatifs à fournir, vous devrez d’abord être un fonctionnaire avec 4 années de service consécutives. Les épreuves seront composées d’une épreuve écrite, une épreuve d’option, une épreuve de traduction et un examen oral.

Le métier en question

Si vous êtes reçus après de votre concours, vous devrez par la suite effectuer une période de formation qui se déroulera à Montpellier. Cette formation sera bien entendu accompagnée d’une pratique sur le terrain puisque ce métier de l’hygiène alimentaire nécessite des compétences particulières. Le but de ce stage est de permettre aux futurs inspecteurs d’acquérir les bases fondamentales de la profession qui se concentre surtout sur l’hygiène et l’inspection. Il consistera également à initier les étudiants aux bases fondamentales du métier. L’issu de la formation est la titularisation de l’étudiant.

Les missions des inspecteurs consistent à inspecter les restaurants pour ensuite réaliser un rappel à l’ordre ou un l’application d’une sanction (fermeture, obligation d’améliorer les équipements et règles de santé). Son véritable rôle consiste également à faire respecter les normes de sécurité sanitaire : les normes haccp ou hazard analysis critical control point.

Combien gagne un inspecteur ?

Pendant leur période de formation au métier d’hygiène alimentaire, les futurs inspecteurs touchent un salaire brut de 1500 euros/mois. Une fois que leur titularisation est validée, qu’ils peuvent faire respecter les normes haccp, cette rémunération augmente à 1800 euros/mois brut. Pour ce qui est de la possibilité de progression du salaire, elle est établie règlementations de la fonction publique.

L’évolution du métier, en tant que tel, est pratiquement impossible. Mais étant un fonctionnaire, vous pourrez par la suite changer votre activité professionnelle en réalisant un concours dans le domaine de la fonction publique.