10 plats que vous devriez essayer : La nourriture américaine typique

La nourriture typique des États-Unis se caractérise par le fait qu’elle est un portrait de la fusion de sa population diversifiée. La nourriture typique des États-Unis reprend de manière créative des traits de la cuisine d’autres pays et les adapte à chaque région. Un exemple clair de cela est ce qui se passe avec les hot-dogs et les hamburgers d’origine allemande. Dans leurs plats sont utilisés des ingrédients d’origine autochtone tels que le maïs, les haricots, le tournesol, les pommes de terre, les poivrons, diverses formes de concombres.

Alimentation américaine typique : brève introduction

Il ne fait aucun doute que les États-Unis, qui sont l’un des plus grands pays du monde, ont une offre gastronomique impressionnante et une existence énorme et variée en termes de réinvention des mêmes plats. Aux États-Unis, vous trouverez tous les types de nourriture du monde. Après cette brève introduction, nous vous parlerons des dix plats les plus représentatifs de la cuisine américaine typique. Bienvenue !

1. Cheeseburger

Si vous vous êtes rendu aux États-Unis ou si vous planifiez votre voyage, vous avez sûrement confirmé que l’un des fast foods américains les plus typiques est le cheeseburger. Considérés comme une icône américaine, les “cheeseburgers” comportent des tranches de fromage cheddar. Quant à leur histoire, nous vous disons qu’en 1924, le premier cheeseburger a été fabriqué par l’américain Lionel. Il s’agit bien sûr d’un aliment que l’on trouve aux quatre coins de la planète et que nous avons tous mangé un jour ou l’autre. Le hamburger est, sans aucun doute, le plat le plus caractéristique de la nourriture américaine typique.

2. Hot Dog ou Perrito Caliente

Ce plat populaire qui résulte de la combinaison d’un petit pain long, d’une saucisse de Vienne ou de Francfort, d’une vinaigrette à la moutarde et d’une sauce tomate est mondialement connu et nous sommes sûrs que vous savez de quoi nous parlons. Maintenant, la saucisse peut varier d’un endroit à l’autre. Cette nourriture était importée d’Allemagne, mais elle est devenue très populaire aux États-Unis, où elle est devenue une nourriture de rue typique de la classe ouvrière. Plus précisément, il est étroitement associé aux rues de New York et au baseball.

3. Pizza de Pepperonni

Le Pepperoni est une saucisse légèrement épicée fabriquée à partir de la transformation de viande de bœuf et de porc. On peut dire que pour la plupart des Américains, le pepperoni est l’un des aliments préférés, notamment pour sa bonne combinaison avec les pizzas. Étonnamment, ses origines ne sont pas entièrement italiennes, car bien qu’il soit lié à certaines saucisses épicées traditionnelles du sud de l’Italie, c’est en fait le pays des moines qui a inventé ce produit. Le pepperoni est consommé aux États-Unis depuis le milieu du XIXe siècle, puisque c’est en 1891 qu’il a été introduit sur le marché grâce au travail de la société Hormero.

4. rouleau de homard

Un lobster roll est un hot dog au homard. C’est beaucoup plus savoureux qu’il n’y paraît, croyez-nous, car le homard ne se présente pas sous forme de saucisse, mais sa chair est hachée et assaisonnée au goût de chaque chef. Et le pain n’est pas celui que l’on trouve dans n’importe quel food truck, mais une brioche spéciale pour le lobster roll, ni sucrée ni salée, qui n’est pas facile à trouver en dehors des États-Unis. Ils le serviront toujours avec un petit pot de ketchup et un petit pot de beurre fondu. Le lobster roll est un repas rapide qui est plus sain et plus frais que de nombreuses autres options.

5. Chaudrée de palourdes

La Clam Chowder est une chaudrée de fruits de mer typique des États du Maine, du New Hampshire, du Vermont, du Connecticut, du Rhode Island et du Massachusetts. Comme tous les plats américains familiers, cette délicieuse spécialité a évolué au fil des ans, passant d’une soupe de poisson indienne à ce qu’elle est aujourd’hui, à savoir une délicieuse soupe de palourdes épaisse.

L’histoire de cette merveilleuse soupe remonte à la Rome antique, à la “caldeira”, qui était un récipient pour chauffer les aliments. Ce dernier est devenu plus tard le à “pota”, ou à “chaudrona”. Ainsi, sous l’influence de la migration, on pense que c’est l’origine du nom de cette soupe. Il existe d’autres versions qui indiquent que le mot “chowder” vient du mot “jowter” qui se traduit par “colporteur de poissons” (de l’anglais à l’espagnol). C’est déjà au XVIIIe siècle que l’on a commencé à préparer une chaudrée avec des oignons, du porc, du poisson, des herbes et des épices d’influence gastronomique anglaise.

Quelques années plus tard, les palourdes ont été ajoutées. Et à la fin du siècle, la viande a été remplacée par du lard de porc et des pommes de terre ont été ajoutées. Aujourd’hui, chaque région apprécie sa propre soupe de palourdes. À Rhode Island, la chaudrée ne contient pas de produits laitiers et incorpore du bouillon de poisson. A New York, influencée par les Italiens, on ajoute des tomates pour la couleur. En Caroline du Nord, ils ajoutent des tranches de carottes.

6. Salade Cole

La salade de chou est un classique américain. Cette salade est un compagnon irremplaçable du poulet frit ou des côtes de porc, et constitue également une garniture courante pour les sandwichs ou les hamburgers. Parlons de l’histoire de ce plat ; dans l’Empire romain, les salades étaient préparées avec du chou râpé et du vinaigre, mais ce n’est qu’au cours des années 1600 que la salade de chou est apparue aux Pays-Bas.

Il s’appelait “koolsla”, ce qui, prononcé en néerlandais, ressemble à “cole”. Au début du 18e siècle, les Néerlandais sont arrivés en Amérique et ont apporté avec eux leurs coutumes et leurs recettes, comme l’koolsla qui s’est largement adaptée aux goûts américains en tant que plat d’accompagnement préféré.

7. Tarte aux cerises

La tarte aux cerises, ou cherry pie, est l’un des desserts les plus typiques et traditionnels de la cuisine américaine. Cela est probablement dû à sa préparation facile et à son résultat délicieux. D’une manière ou d’une autre, ce délicieux dessert est devenu indispensable à tout moment, que ce soit pour le petit-déjeuner, le café du milieu de l’après-midi, ou pour terminer un bon déjeuner ou un dîner.

Tout moment est bon pour savourer un morceau de ce délice américain. C’est également un dessert typique des célébrations du 4 juillet, puisque c’est l’été à la campagne et que les cerises sont abondantes.

8. Porc effiloché

Le pulled pork est un classique, mais il est encore beaucoup moins connu que le hot dog ou le hamburger, bien qu’il soit plus célèbre que ces plats dans des États comme le Tennessee, le Texas ou la Caroline du Nord. Le porc effiloché est une recette que, si vous aimez le porc, vous allez dévorer. C’est ce que l’on appelle la restauration rapide, alors qu’il faut de nombreuses heures de cuisson lente et de patience pour la préparer.

Il n’y a pas une seule façon de cuisiner ce plat, aussi bien du nord que du sud du continent américain. Aux États-Unis, ils utilisent de grands barbecues fumants pour lui donner la basse température dont sa saveur caractéristique a besoin pendant environ huit heures. Il est généralement servi sur un pain à hamburger. C’est un délice !

9. Kentucky Fried Chicken

Il y avait un homme de 40 ans qui cuisinait du poulet et servait des repas dans une station-service du Kentucky, un carrefour entre l’Est et l’Ouest des États-Unis. Là, il a fait du poulet à la mode dans de petits restaurants de bord de route. Des années plus tard, il a quitté son emploi pour rejoindre un grand restaurant, où il a travaillé comme chef de cuisine. Il a conçu et perfectionné un mélange de onze herbes et épices qui donnent à son poulet une saveur spéciale et unique, et il a utilisé un autocuiseur pour le cuire plus rapidement.

Il a fait breveter son mélange, qui est aujourd’hui considéré comme “l’un des secrets les mieux gardés au monde”, et a commencé à franchiser ses établissements. Cet homme est le célèbre vieux Sanders, le créateur du poulet frit à la mode du Kentucky et de la célèbre franchise KFC.

Lorsqu’il a créé son entreprise, il avait 65 ans et vivait d’une pension de sécurité sociale. Cependant, confiant dans la qualité de son poulet frit, il a parcouru le pays de restaurant en restaurant, préparant des lots de poulet pour les propriétaires de restaurant et leurs employés. Il est mort 25 ans plus tard, multimillionnaire, et aujourd’hui ses entreprises Kentucky Fried Chicken sont présentes dans le monde entier.

10. Côtes de porc à la sauce barbecue

Ces délicieuses côtes barbecue sont connues dans le monde entier comme un plat typiquement américain. Bien qu’aujourd’hui le terme barbecue soit utilisé comme synonyme de grillade, il désignait à l’origine une méthode de cuisson lente à chaleur indirecte. Mais comme toujours dans l’art culinaire, il existe plusieurs histoires qui expliquent l’origine de ce concept. On dit que lorsque les Espagnols sont arrivés en Amérique, ils ont appelé le barbecue en référence à la façon dont les indigènes faisaient cuire lentement la viande sur une plate-forme en bois.

D’autres disent que le mot barbecue dérive du français barbe-a-queue (qui signifie littéralement de la barbe à la queue). Cela serait logique en raison de la tradition qu’ils suivaient à cette époque de manger toutes les parties des animaux afin de ne rien gaspiller. Enfin, d’autres racines du mot barbecue se trouvent en Afrique de l’Ouest, où le terme Babbage désigne le fait de griller, de rôtir, de faire un feu. Lors de votre visite aux États-Unis ou dans n’importe quel restaurant spécialisé, vous pouvez trouver autant de côtes de porc que de bœuf pour le barbecue, mais à l’origine, le porc était le choix et le préféré. Et ceci, bien sûr, a une explication historique.

Hernando Soto, l’un des premiers explorateurs espagnols, a amené 13 porcs en Floride au XVIe siècle. Quelques années plus tard, le troupeau est passé à 700 porcs. Au fil du temps, l’élevage de porcs s’est répandu dans tout le pays. Dans le sud, les communautés les plus pauvres préféraient élever des porcs car c’était beaucoup plus simple et moins cher que d’élever des vaches. Cela a rendu très populaire la préparation de côtes de porc au barbecue.

Nous espérons que vous avez trouvé des réponses à certaines des questions qui se posent naturellement quand on apprend à connaître la nourriture américaine et qu’on constate qu’elle est si internationalisée, résultat naturel du mélange de tant de cultures. Cela en fait un mets culturel et savoureux que vous apprécierez toujours, nous l’espérons, lorsque vous voyagerez dans ce pays géant ou que vous visiterez ses franchises dans le monde entier, mais nous savons qu’il n’y a rien de tel que d’essayer la nourriture américaine typique lorsque vous êtes dans le pays. Bon voyage et bon appétit. 

La salade russe est le plat le plus célèbre de Russie
La route gastronomique dans la série Sex and the City