La gastronomie du Cambodge et du Vietnam : un guide essentiel

En Asie du Sud-Est, le Cambodge et le Vietnam sont deux pays qui partagent bien plus que la proximité géographique, une histoire dramatique et un peuple amical. La ville impériale de Huế, une forteresse et un ancien palais dans l’ancienne capitale du Vietnam et le temple bouddhiste d’Angkor Wat, au Cambodge, sont deux des monuments à visiter en vacances. Le royaume du Cambodge est le 68e Etats le plus peuplé au monde et a des frontières avec la Thaïlande, le Laos et le Vietnam. Cet Etat à majorité bouddhiste était la “patrie” de l’empire khmer et partage le delta du Mékong avec le Vietnam, un Etat avec lequel il a été en guerre pendant de longues années. Mais ces temps troublés appartiennent désormais au passé, et les deux vivent aujourd’hui en harmonie, partageant fièrement une histoire et une cuisine qui promet de ravir tout touriste voyageant sur ces terres d’Indochine.

Les secrets qui ravissent le palais des étrangers les plus stricts

Pour avoir une idée précise de ce qu’est la cuisine cambodgienne, il faut se référer à son histoire. Celle-ci remonte au temps du royaume d’Angkor, le berceau de la civilisation khmère. À l’origine, la cuisine khmère n’était composée que de deux éléments principaux : le riz issu des nombreuses rizières du pays, et le poisson provenant de la rivière Tonlé Sap et du Mékong. Toutefois, au cours des siècles, elle s’est enrichie au contact des différents pays qui ont marqué l’histoire du Cambodge, notamment la Thaïlande, le Vietnam, l’Inde, la Chine et la France. Ces influences culinaires ont apporté à la cuisine khmère une touche de raffinement et la grande diversité qui la caractérisent encore aujourd’hui. La gastronomie cambodgienne, qui contrairement à celle de ses voisins est encore inconnue, combine fortement et magistralement les caractéristiques des cuisines thaïlandaise, vietnamienne et chinoise. Cependant, elle a également été influencée par la cuisine française, puisque le Cambodge et le Vietnam sont tous deux situés dans ce qui était auparavant l’Indochine française. Le plat résultant de cette influence la plus importante est le curry rouge.

Mais la nourriture principale du Cambodge est le riz et est généralement présente à trois repas par jour. Il est généralement accompagné de poisson, de fruits de mer, de viande, de légumes ou de fruits. La cuisine cambodgienne utilise également plusieurs épices délicieuses, telles que le clou de girofle, la cannelle ou l’anis. Et parmi une incroyable palette de délices, le plat le plus connu est le Kuvy Teav, une soupe de nouilles de riz faite avec du bouillon de porc et des légumes, assaisonnée de crevettes séchées. Le Pra-Hok, une pâte de poisson fermentée, et le Kape, une pâte de crevettes fermentée, sont d’autres ingrédients utilisés dans la gastronomie. Pour boire, vous pouvez opter pour un Fruit Shake, qui est un milk-shake aux fruits avec de la glace, du lait condensé et du sucre, ou le café glacé.

La gastronomie vietnamienne, qui compte plus de 500 plats bien connus, combine cinq éléments principaux : épicé (métal), aigre (bois), amer (feu), salé (eau) et sucré (terre). La cuisine mélange et joue avec les saveurs et les ingrédients, testant différentes textures pour aboutir à un plat riche pour les palais les plus exigeants. La cuisine de asiatiques, connue pour être l’une des plus saines au monde, est réputée pour l’utilisation d’ingrédients frais, d’huiles et de légumes. Cette gastronomie a été fortement influencée par la présence chinoise, dans le cas du riz et des pâtes, et française, puisqu’ils utilisent également des ingrédients typiquement européens tels que les tomates, les arachides ou le café.

Les ingrédients les plus utilisés dans la cuisine vietnamienne sont la sauce de poisson, la pâte de crevettes, la sauce de soja, et la nourriture du nord du Vietnam est généralement beaucoup plus chaude que celle du sud. Banh E (un sandwich farci de porc, poisson, boulettes de viande, carottes et herbes fraîches), Bún Cha (pâte de riz au bœuf grillé, petites crêpes au porc, cacahuètes, pousses de haricots et menthe) et Pho (nouilles de riz) sont quelques-uns des plats de la cuisine vietnamienne qui doivent et peuvent être dégustés au Quan Na Ngon, un restaurant de Hanoi (capitale du Vietnam) spécialisé dans la cuisine locale.

Les spécialités culinaires cambodgiennes incontournables

– Le samla chapek : un plat très apprécié au Cambodge. Il s’agit d’une soupe de porc au gingembre qui peut se déguster à toute heure. En effet, sachez qu’au Cambodge, de même que dans la plupart des asiatiques, il est courant de manger des soupes à n’importe quelle heure de la journée, que ce soit le matin, le midi, ou le soir.

– L’amok trei : un plat très populaire au Cambodge. Il est composé de poisson ou de poulet, selon vos préférences, accompagné de lait de coco ainsi que de nombreuses épices, le tout cuit dans une feuille de bananier.

– Le kdam chaa : un délicieux crabe sauté au poivre vert. C’est une spécialité des villes côtières telles que la fameuse station balnéaire Sihanoukville ou Kep. Un peu sucré et un peu piquant, le Kdam chaa est un plat à ne pas manquer lors d’un séjour au Cambodge

– Le lok lak : un grand classique de la cuisine khmère, le lok lak est un plat à base de viande de bœuf sauté. Bien qu’il existe pléthore de manières de le préparer, la viande est généralement marinée dans une sauce spéciale avant d’être cuite au wok. Ce plat est ensuite servi avec du riz. 

– Le bai sach chrouk : le bai sach chrouk ou le riz au porc grillé est l’un des plats les plus délicieux du Cambodge. On le trouve à chaque coin de rue, en particulier le matin. En effet, le bai sach chrouk peut être considéré comme le petit-déjeuner typique du Camboge. 

– Le phlea sach ko : il s’agit d’une salade pleine de saveurs mêlant herbes fraîches (menthe, citronnelle, coriandre) et lamelles de viande de bœuf cuites dans du jus de citron vert. Un véritable délice pour les papilles. Ce plat est à consommer sans modération durant votre périple au Cambodge.

– Le Ang dtray-meuk : autre spécialité des villes côtières, le Ang dtray-meuk ou calamar grillé est un véritable régal à ne pas manquer lors de votre passage au Cambodge. 

Cours de cuisine

Prendre un cours de cuisine en voyage est un bon moyen de découvrir la culture locale et de ramener un souvenir non-matériel du pays visité. Aujourd’hui, il est facile de trouver un cours de cuisine dans les grandes villes du monde entier. 

A Phnom Penh, avec La Table Khmère et à Siem Reap avec shampey

Comme le suggère l’expression consacrée, l’un des grands plaisirs du voyage est celui de rentrer chez soi. “Avec des souvenirs plein la tête et les valises !”, pourrait-on compléter. Et pourquoi pas rapporter également quelque chose qui restera à jamais ancré en vous, comme par exemple un petit peu du savoir-faire cambodgien ? Les cours de cuisine khmère entrent exactement dans ce cadre et vous proposent une demi-journée de formation incluant l’achat des produits de base dans les marchés locaux, la préparation des plats et bien sûr la dégustation.

La Table Khmère offre des conditions idéales pour la cuisine et son apprentissage, pièce climatiseé, plans de travail en inox, éviers avec une eau purifiée pour laver les ingrédients, hotte aspirante et espace de travail équipé au gaz pour les étudiants. Tout est inclus pour cette demi-journée de formation, vous n’avez rien besoin d’apporter et pouvez arriver les mains dans les poches et profiter pleinement de l’expérience. Les recettes de tous les plats que vous aurez appris à concocter vous seront par la suite transmis par courriel pour que vous puissiez y accéder en tout lieu et en tout temps. Situé dans une petite rue calme et sympathique, le restaurant propose des cours dans une superbe cuisine. Long plan de travail en inox, décoration sobre et moderne, les ustensiles sont de plus déjà alignés.  Les cours sont limités à 13 participants afin que chacun puisse avoir son propre poste de travail. Chaque élève est ainsi assuré d’apprendre à cuisiner dans les meilleures conditions. Le chef et professeur est très sympathique, excelle en anglais et se fait un plaisir de nous faire découvrir sa culture par la  nourriture.

Les 10 pays du monde réputés pour leur gastronomie
Les spécialités culinaires mexicaines pour Noël et le Nouvel An