Les risques liés aux emballages alimentaires endommagés

L’emballage est tout emballage ou récipient destiné à emballer, conditionner, protéger et conserver des matières premières, des produits semi-finis ou des produits finis. Les emballages alimentaires ont pour principales fonctions de protéger et de conserver les aliments et d’informer le consommateur. Mais pour qu’ils puissent remplir leurs fonctions, il est essentiel que l’emballage soit intact, de sorte qu’il y a peu de soins au moment de l’achat. Dans cet article, je vous donnerai plusieurs conseils importants pour que vous soyez attentif au moment de choisir ce que vous rapporterez chez vous.

Fonctions de l’emballage

L’emballage doit protéger les nourritures : des attaques de micro-organismes, de la perte de nutrition, de la perte ou de l’absorption d’humidité, du contact avec des gaz, notamment l’oxygène, de la lumière directe du soleil, des modifications des caractéristiques organoleptiques (couleur, goût, odeur) du produit, des dommages mécaniques, des attaques de parasites et des modifications chimiques.

Mais l’emballage doit protéger le produit, sans l’attaquer, contre tout type de dommage ou de détérioration, physique ou biologique, de son emballage à la consommation finale.

Il doit également être capable de les protéger contre les chocs, les compressions, l’altération ou la perte d’intégrité, qu’ils soient accidentels ou provoqués. C’est pourquoi il faut toujours donner la préférence aux emballages qui sont scellés ou qui présentent d’autres moyens permettant de voir s’il y a eu une ouverture antérieure indue.

L’emballage est également un moyen d’informer les consommateurs. Il contient des données telles que le nom et le type de produit, la date de fabrication et de péremption, la liste des ingrédients, la méthode de préparation, les informations nutritionnelles et les soins de conservation.

Matériaux constituant l’emballage

Pour les éléments qui peuvent être utilisées pour les emballages alimentaires, vous avez un large choix sur les matières. L’industrie choisit l’emballage le plus approprié pour les aliments, en tenant compte également de critères tels que le type de produit à emballer, la durée de vie utile de l’aliment, le marché auquel il est destiné, le coût, etc.

Les emballages et les équipements qui entrent en contact direct avec les nourritures doivent être fabriqués conformément aux bonnes pratiques de fabrication (BPF).

Dans des conditions normales ou prévisibles, ils ne doivent pas produire ou permettre la migration dans les denrées alimentaires de composants indésirables, toxiques ou contaminants en quantités dépassant les limites maximales fixées par la législation.

L’emballage doit être produit de manière à ne présenter aucun risque pour la santé humaine. Ils ne peuvent pas non plus provoquer de changement indésirable dans la composition de l’aliment ou dans ses caractéristiques sensorielles.

  • Verre

C’est le matériau le plus inerte utilisé pour emballer les aliments. Il est totalement imperméable aux gaz et totalement recyclable. Mais ce n’est pas un matériau bon marché et il est fragile, nécessitant des soins pour maintenir son intégrité.

Attention lors de l’achat de ce type d’emballages !

Profitez de la transparence du verre et inspectez le contenu. N’achetez pas si le liquide est trouble ou mousseux, ces aspects indiquent que la nourriture est contaminée et détériorée.

Les conserves doivent être placées dans des endroits ventilés où la lumière du soleil ne tombe pas, car la chaleur peut provoquer des changements dans les aliments.

Certains produits doivent toutefois être emballés dans des récipients étanches à la lumière pour conserver leur qualité nutritionnelle, car certains nutriments antioxydants sont perdus en cas d’exposition. C’est le cas de l’huile d’olive extra vierge, plus il est foncé, plus le produit a tendance à être de meilleure qualité.

Au moment de l’achat, la plus grande attention doit être accordée au couvercle, qui doit être bien scellé, car c’est le seul endroit où les micro-organismes nuisibles à la santé peuvent passer. Pour plus de sécurité, choisissez des produits qui ont une sorte de sceau sur leur bouchon, en vérifiant avant l’achat, s’il n’est pas violé.

N’achetez pas si le couvercle est rouillé ou cabossé, auquel cas il pourrait ne pas être bien scellé, ce qui entraînerait une certaine contamination.

Comment les conserver dans ce genre d’élément ?

Conservez tous les produits emballés dans un élément de cristal, transparent ou coloré, à l’abri de la lumière et dans un environnement frais et aéré.

Après ouverture de l’emballage, conservez le produit au réfrigérateur pendant la durée recommandée par le fabricant. Quelques produits peuvent rester à température ambiante après ouverture. Toutes les informations se trouvent sur l’étiquette du produit. Lisez et suivez les instructions.

Ne jetez pas le liquide dans lequel les aliments viennent trempés avant de les avoir consommés. Ce liquide permet de préserver le produit. Elle est généralement constituée d’une saumure. Le sel à certaines concentrations est toxique pour les micro-organismes, il peut donc être utilisé comme agent de conservation.

  • Latas

L’objectif principal des boîtes de conserve est de protéger les aliments à vendre contre les actions physiques, chimiques et biologiques. Ses propriétés fondamentales sont la résistance mécanique et la résistance à la corrosion.

Les boîtes de conserve utilisées pour l’emballage de produit sont en fer blanc, en papier chromé ou en papier d’aluminium. À l’intérieur de la boîte, l’industrie applique un « vernis sanitaire », un film qui a pour objectif d’éviter le contact direct des aliments avec le métal de la boîte.

Ce vernis, en théorie, doit résister au traitement thermique et ne doit présenter aucun risque de toxicité ni transmettre aucun goût au produit en conserve. Mais les recherches indiquent qu’il pourrait y avoir une contamination de la nourriture par le bisphénol A, présent dans le vernis sanitaire.

Passez toujours le contenu restant des boîtes de conserve dans des pots avec couvercle et conservez-les au réfrigérateur afin de les protéger.

Privilégiez toujours les pots en cristal pour l’emballage. Si vous ne voulez pas dépenser d’argent pour acheter de nouveaux pots, réutilisez les bocaux en verre qui accompagnaient les autres nourritures. Pour ce faire, lavez soigneusement le pot et le couvercle et laissez-les sécher. Veillez à éviter autant que possible les pots en plastique.

  • Plastiques

Les emballages en plastique sont de plus en plus utilisés par les industries alimentaires, car ils sont bon marché, résistants, flexibles, moulables, selon la composition plus ou moins perméable, entre autres caractéristiques appréciées par l’industrie.

L’emballage plastique est idéal pour conserver les produits vendus à basse température et qui n’ont pas besoin de traitement thermique pour leur conservation. Ne chauffez jamais un aliment dans un emballage plastique au micro-ondes, sauf si l’emballage indique qu’il peut être utilisé à cette fin. Le chauffage de plastiques qui n’ont pas été fabriqués dans cette optique peut les contaminer avec des résidus très nocifs pour la santé. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Faites attention lorsque vous achetez des emballages en plastique.

Les emballages en cellulose sont des emballages en papier et en carton qui, lorsqu’ils sont utilisés en contact direct avec des aliments, sont utilisés conjointement avec d’autres matières de revêtement tels que les films plastiques, l’aluminium, les cires et les paraffines.

Les emballages multicouches sont conçus pour améliorer la protection des aliments, en plus d’obtenir une plus grande efficacité et praticité dans la manipulation, le transport et le stockage.

Un type d’emballage en cellulose très courant aujourd’hui est ce que l’on appelle les emballages à longue durabilité. Le modèle d’emballage à longue durée est composé de plusieurs couches de 3 matériaux : carton, aluminium et polyéthylène.

La couche de cette matière garantit la forme et la résistance mécanique de l’emballage. La couche d’aluminium constitue une barrière à l’oxygène et à la lumière. Le carton et l’aluminium empêchent l’entrée d’air, évitant ainsi la contamination microbiologique et le rancissement des graisses alimentaires. Les couches de polyéthylène les protègent de l’humidité et du contact direct avec l’aluminium et scellent l’emballage.

Attention lors de l’achat d’emballages en cellulose !

Les emballages en cellulose ne doivent présenter aucune déchirure, aucun trou ni aucun signe d’humidité. La présence d’humidité dans les emballages en papier ou en carton peut favoriser le développement dans les aliments de nombreux types de champignons nuisibles à la santé.

Dans les emballages avec une longue durabilité, le pétrissage peut endommager les zones de fermeture et provoquer des fuites ou ouvrir des microtrous qui permettent aux micro-organismes de pénétrer. Par conséquent, n’achetez jamais d’emballages froissés.

Les couvercles doivent être en bon état et ne pas avoir été altérés, avoir subi de la vapeur, avoir été déchirés ou présentés des traces d’altération. Il faut également éviter les emballages contenant des saletés apparentes.

Les boîtes en carton ne doivent pas être utilisées abusivement pour des produits pour lesquels elles ne sont pas conçues, par exemple : les produits de nettoyage ou d’hygiène qui ne doivent pas être y utilisées pour les stocker en général.

Le sel de mer peut-il mettre en danger la santé des consommateurs ?
Comment lutter contre les germes de cuisine ?