Revente : nos conseils pour valoriser votre restaurant

Publié le : 20 mai 20216 mins de lecture

Pour des raisons diversifiées : la retraite, le changement d’activités ou de projets, l’ouverture à d’autres horizons, vous décidez de céder votre restaurant à un autre. Avant de se lancer dans la vente, il faut valoriser son fonds de commerce par diverses méthodes, afin d’augmenter son prix et d’attirer autant de repreneurs possibles. Mais comment valoriser son restaurant alors ?  

 

Estimer la valeur existante d’un fonds de commerce restaurant

Tout d’abord, il faut commencer avec une estimation globale du fonds de commerce avant de revendre son restaurant. Cette estimation permet de savoir les points faibles à améliorer. Il existe plusieurs méthodes financières pour estimer un fonds de commerce : la méthode de barème, la méthode de l’Excédent Brut Exploitation ou EBE, la méthode de l’actif net comptable et la méthode de comparaison. Vous pouvez appliquer ces méthodes et retenir le résultat d’une moyenne pondérée des calculs.  

Et derrière ces calculs purement financiers, il faut également prendre en compte de nombreuses spécificités et d’autres paramètres pour l’évaluation de la valeur du resto, comme : l’état des locaux, la conformité aux diverses réglementations et normes, la localisation géographique, le niveau de la compétence de l’équipe en place. L’action corrective n’est pas applicable sur tous ces paramètres, mais il existe certes des critères qui peuvent être améliorés pour augmenter la valeur de votre restaurant.

 

À explorer aussi : Les informations à connaitre pour l′achat d′un restaurant

La rénovation du local pour valoriser le restaurant

La rénovation doit être misée surtout sur la salle. Elle cadre ici la décoration intérieure, un des points forts à améliorer. Il faut savoir la soigner, la rendre plus attrayante, la définir et donner une allure plus vive et plus magnétique. Vous pouvez faire appel, suivant vos moyens, à un architecte d’intérieur, une entreprise spécialisée, un artisan compétent ou bien opter pour un bricolage soigné par vous-même. Misez sur des décorations fluides et épurées, un maximum d’éclairage que ce soit naturel ou artificiel, jouez avec les plantes et les végétations.

Un point particulier, mais qui peut attirer l’attention des repreneurs potentiels, est de vérifier le nombre de places assises par rapport à la surface de la salle. Le rapport doit être de 1 mètre carré par personne. Une expérience a amené à un résultat global qu’un restaurant rentable comporte au moins 60 places assises. Si vous disposez alors le 60 mètre carré de superficie en salle, vous pouvez remplir les 60 places assises et vous assurer que sur cette facette votre restaurant est déjà valorisé. Dans le cas échéant, il faut jouer sur d’autres moyens.

 

 

La normalisation HACCP, une valeur sûre

La conformité à la réglementation HACCP ou Hazard Analysis and Critical Control Point est la plus importante dans un restaurant. Il se rapporte d’un côté sur la cuisine et sa gestion afin de sécuriser au mieux les consommateurs. C’est l’aspect le plus névralgique dans la valorisation d’un restaurant.

Cette normalisation consiste à améliorer tous les ustensiles, les équipements, les dispositifs utilisés, et même les flux de circulation dans la cuisine, à savoir : les sens de circulation, les revêtements des sols et des murs, les principes de désinfection, l’évacuation des eaux usées, l’aération et la ventilation des locaux, les principes de séparation des espaces, le stockage des denrées.

De l’autre côté, la réglementation HACCP s’applique aussi dans l’aménagement de la salle. Si vous n’avez jamais mis en valeur ces aspects, il faut penser à remettre le restaurant dans ces normes. Il suffit de faire la rénovation en incluant les spécificités exigés. Un restaurant doit être accessible aux personnes handicapées. Les accès à l’intérieur, la porte principale, les allées de circulation intérieures, l’accès au sanitaire doivent être facilement accessibles par une personne ayant un handicap. Et le HACCP se porte aussi sur les normes en matière de sécurité incendie : les portes coupe-feu, les portes de sortie en cas de danger, l’extincteur ou le détecteur de fumée.   

 

Faire appel à des professionnels pour la vente

Plusieurs agences professionnelles ont les compétences requises pour vendre des fonds de commerce. Mais le plus simple est de contacter la Chambre de Commerce et de l’Industrie ou CCI, en leur mentionnant que vous voulez céder votre restaurant. Ainsi, il entame des démarches pour trouver un acheteur. Ils sont les plus proches des cercles des professionnels qui peuvent trouver une alternative dans les meilleurs délais.

De plus, la CCI suggère des outils web et des plateformes pertinents pour trouver facilement des repreneurs. La mise en vente sur Internet s’avère la meilleure des solutions, car vous pouvez facilement augmenter la visibilité de votre publication.   

 

Revendre un restaurant est facile lorsque vous avez tous les aspects convaincants qui le mettent en valeur. Il faut changer les visuels et faire en sorte que le restaurant répond bien à la norme en vigueur. Il faut également mettre tous ses atouts en avant lors de la publication de votre offre ou la visite des intéressés. Il faut savoir convaincre les acheteurs que votre restaurant possède le potentiel pour être rentable.   

Titres-Restaurant : êtes-vous obligé de les accepter, que dit la législation ?
Applications de livraisons : qu’avez-vous vraiment à y gagner ?

Plan du site