Comment trouver l’emplacement idéal pour son Food Truck et quelles est la réglementation ?

Le Food Truck existe déjà depuis de très nombreuses années. Ce n’est aucunement une activité récente. Même aujourd’hui, il continue de se développer et vous pouvez en voir n’importe où. Que vous soyez en zones rurales, ou dans une grande ville, vous avez toujours la possibilité d’en trouver un. C’est une entreprise qui convient à tout le monde, qu’il soit jeune ou expérimenté. Toutefois, l’ouverture de ce genre d’affaire est relativement compliquée. Elle nécessite de réaliser toutes les étapes de la création d’entreprise en plus de devoir obtenir différentes autorisations et suivre diverses formations obligatoires. Vous devez avoir tous les papiers nécessaires pour pouvoir rouler et distribuer de la nourriture avec votre camion. Vous devez être en parfaite conformité avec la législation pour pouvoir ouvrir légalement votre Food Truck. Sachez qu’il existe une réglementation spécifique pour ce type d’entreprise et il est toujours mieux de penser à plusieurs détails notamment concernant l’hygiène, l’emplacement, etc.

Démarches obligatoires pour l’ouverture de votre Food Truck

Afin d’ouvrir un Food Truck, il est obligatoire de passer par de nombreuses démarches préalables. Il faut également plusieurs autorisations. Par exemple, vous devez avoir une autorisation pour chaque emplacement, ainsi que la détention d’une licence si vous envisagez de vendre de l’alcool.

Il faut aussi une formation sur l’hygiène et une déclaration auprès de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations ou la DDCSPP, sans oublier l’obtention d’une carte de commerçant ambulant, etc.

Vous devez avoir l’autorisation nécessaire pour tous vos emplacements. En effet, pour chaque emplacement que vous utilisez, il vous faut une autorisation de la mairie ou de votre préfecture. La licence pour vendre de l’alcool est également obligatoire si vous voulez proposer des boissons alcoolisées à vos consommateurs.

Comme toute création d’entreprise telle que les restaurants, les bars, etc. la détention de la licence adéquate est primordiale. Vous devez donc disposer d’une licence petit restaurant afin de vendre des boissons alcoolisées des 2 premiers groupes comme le cidre, le vin ou la bière.

Puis, une licence restaurant est indispensable pour vendre toutes les boissons alcoolisées. Cependant, sachez qu’il est interdit pour tout marchand ambulant de vendre au détail, que ce soit pour emporter ou pour consommer sur place des boissons alcoolisées de 4ème et 5ème groupe.

Vous êtes aussi obligé de faire une déclaration auprès de la DDCSPP à partir du moment où vous mettez en vente des denrées alimentaires avec des produits d’origine animale au grand public. Concernant la réglementation à appliquer au niveau du véhicule, il est très important que celui-ci réponde déjà à toutes les normes applicables aux établissements qui reçoivent du public. Mis à part cela, n’oubliez pas d’assurer vos Food Trucks.

Quelques règles indispensables à savoir

Une activité de Food Truck nécessite une formation sur l’hygiène auprès d’un organisme agréé afin de pouvoir exercer convenablement. Toutefois, ce n’est pas forcément nécessaire si vous disposez déjà de 3 ans d’expérience professionnelle minimum dans le secteur alimentaire. Dans certains cas, vous n’avez plus besoin de formation si vous avez un diplôme de niveau V figurant dans l’arrêté du 25 novembre 2011 ou si vous disposez des qualités d’un responsable dans le secteur alimentaire.

La réglementation d’un Food Truck stipule que ce dernier doit être soumis aux mêmes règles d’hygiène et de sécurité sanitaire au même niveau qu’un restaurant standard. De ce fait, vous devez donc prendre conscience de toutes les réglementations afin d’éviter tout éventuel problème en rapport avec la législation.

Il est également essentiel d’effectuer une vérification de la disponibilité du nom commercial que vous souhaitez utiliser. Quand vous faites votre inscription, vérifiez la disponibilité de votre nom commercial au préalable, avant de l’utiliser pour votre activité. Pour ce faire, veuillez consulter la base de l’INPI (institut national de la propriété industrielle). Quand le nom est disponible, vous entamez par la suite la procédure de dépôt de marque et de logo. Vous n’avez plus qu’à réserver le nom de domaine associé.

Sélectionner un statut juridique

Il vous faut aussi choisir le statut juridique de votre camion restaurant avant de pratiquer votre activité. Vous ne devez pas prendre cette étape à la légère. Elle a un impact considérable sur la gestion et la vie de votre Food Truck. Les responsabilités financières des associés et du système d’imposition de votre entreprise dépendent de votre décision quant au statut juridique de votre restaurant ambulant.

Parmi les statuts juridiques qui peuvent s’offrir à vous pour la création de votre camion restaurant, vous avez la possibilité de choisir de préférence entre une SARL (société à responsabilité limitée), EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) et auto-entrepreneur.

Une SARL est constituée d’au moins 2 associés. Lorsque vous optez pour ce statut, l’entreprise que vous créez est une personne morale. Si jamais vous faites faillite, vous ne pouvez réclamer que le montant du capital de la SARL et rien d’autre. De manière générale, on ne peut pas saisir les biens privés du créateur de l’entreprise sauf s’il a commis une faute grave. Le capital social du Food Truck est composé des apports des différents associés.

De son côté, une EURL a exactement les mêmes caractéristiques qu’une SARL sauf qu’elle ne comprend aucun associé. Comme son nom l’indique, c’est une entreprise “unipersonnelle”.

Concernant l’auto-entrepreneur, le créateur de l’entreprise va diriger tout seul son Food Truck. Dans ce cas, il ne s’agit pas de société car son patrimoine personnel est mélangé avec son patrimoine professionnel. S’il fait faillite, tous ses biens privés peuvent alors être saisis. Les bénéfices que peut réaliser le camion restaurant font donc partie du revenu du créateur. Ceux-ci vont être soumis à l’impôt sur le revenu.

Que faire pour obtenir votre autorisation ?

Vous devez disposer des autorisations d’occupation pour occuper l’emplacement du Food Truck que vous voulez. Elles sont délivrées soit par les préfectures, soit par la mairie, soit par le propriétaire de l’espace si ce dernier est privé. Notez que ces autorisations sont nominatives. Elles sont révocables et disposent d’une durée déterminée.

Dans le cas où vous souhaitez occuper un emplacement sans emprise au sol sur le domaine public, il vous faut un permis de stationnement que vous obtiendrez auprès de la mairie ou de la préfecture et vous devez payer une redevance.

D’un autre côté, si vous voulez un emplacement sur un marché par exemple, vous devez avoir une autorisation d’occupation temporaire de l’espace public auprès de la mairie. Vous allez de ce fait payer un droit de place.

Enfin, si vous souhaitez vous installer sur un endroit privé, il vous faut obtenir l’autorisation du propriétaire. Par conséquent, vous devez payer le montant que le propriétaire exige. Sachez que vous pouvez être sanctionné par une amende pour une occupation non autorisée d’un emplacement.

Dénicher l’emplacement idéal

L’emplacement est d’une importance capitale pour un Food Truck. Choisir l’emplacement est indispensable afin de réussir le lancement de votre entreprise. Vous devez donc opter pour un emplacement avec le plus de visibilité possible et avec le plus de passages durant vos horaires d’ouverture.

Il est à savoir que vous avez la possibilité d’exercer votre activité de camion restaurant sur plusieurs emplacements. Vous pouvez en effet vous déplacer et occuper un emplacement différent sur chaque jour d’ouverture de la semaine. De cette façon, vous aurez différents types de clients selon le moment d’ouverture de votre Food Truck.

Par exemple, choisissez une zone d’activité pour les ouvertures du midi et une zone habitée pour les ouvertures du soir ou du week-end. Il ne tient qu’à vous de définir votre propre stratégie étant donné que les emplacements disponibles pour un camion restaurant sont relativement limités.

Choisir la décoration de son restaurant
Quels sont les affichages obligatoires pour les établissement de restauration ?