Les erreurs à éviter en ouvrant un restaurant

Etude de marché

Ça y est, vous êtes lancé ! Le restaurant de votre rêve est à la portée de vos mains. Mais ouvrir un restaurant est une aventure comportant beaucoup d’épreuves. Voici quelques écueils à éviter pour que l’expérience d’un nouveau restaurant soit la plus positive possible.

Ouvrir un restaurant sans business plan

Qui dit chef d entreprise dit responsable du business plan du restaurant. C’est même la base avant de se lancer sur le marché de la restauration. L’établissement d’un business plan passe plusieurs étapes : une étude de marché, une évaluation de la rentabilité de l’affaire, une décision sur la forme juridique adaptée et les formalités d’immatriculation, une revue des types de financements, ainsi que tout autre formes d’aides financières pour démarrer le projet et avoir à sa disposition une trésorerie suffisante. Ainsi, première erreur à éviter pour le futur professionnel de la restauration : sous-estimer l’étape préparatoire, administrative et financière et l’étude de marché qui valident la faisabilité de tout projet. Prenez le temps de vous pencher sur ces aspects techniques et financiers de votre entreprise de restauration afin de ne pas vous lancer dans le vide, sans filet de sécurité.

Installer son restaurant dans un mauvais emplacement

L’emplacement de votre restaurant est crucial. Si vous choisissez de vous installer dans une rue déserte, éloignée des lieux fréquentés comme les commerces, les entreprises, les écoles, vous risquez de n’avoir pas grand monde à servir. Pareil si votre établissement est implanté dans une zone où il est difficile pour les automobilistes de se garer, ils finiront à coup sûr vers le restaurant qui leur permet de garer leurs voitures. Or, sans consommateurs, vos tables restent inoccupées et votre entreprise perd en rentabilité. Deuxième erreur à éviter donc : un emplacement inadapté à un restaurant. Avant de vous fixer sur tel ou tel endroit, prenez le temps de bien connaître le quartier. Identifiez les concurrents et leurs potentiels respectifs. Faites une sérieuse revue des activités du quartier susceptibles de drainer des consommateurs vers votre établissement.

Ne pas former le personnel du restaurant

Il est vrai que pour ouvrir un restaurant, un entrepreneur n’a certainement besoin d’un diplôme spécifique. D’ailleurs, bon nombre de gérants et propriétaires d’établissement de restauration n’ont pas fait de cursus en école de cuisine. Mais la formation du personnel reste un levier important dans la gestion d’équipe, que vous souhaitez ouvrir un fast food ou bien un lieu de restauration plus conventionnel. En effet, le service à la personne est tout un métier : rigueur, compétences et dynamisme sont des exigences de base. Par ailleurs, un restaurant fait partie de ces lieux où l’hygiène est une priorité absolue. Cela nécessite de former son personnel aux gestes, aux techniques et aux habitudes pour un lieu adapté à la consommation d’aliments. Erreur n°3 à éviter donc : se lancer dans la restauration sans s’assurer que son personnel et soi-même en tant qu’entrepreneur n’aient pas une formation, même basique, dans le cadre du service à la personne.

Un restaurant sans identité culinaire

Les gens se rendent dans un restaurant pour manger, certes. Mais ils se rendent dans leur restaurant favori pour rechercher le plaisir de déguster un certain menu : une spécialité, une identité, une ambiance. Une carte trop longue ou trop brouillonne ne dégage pas forcément une identité culinaire bien nette. Il est donc important que le client ait une idée précise du type de restaurant où il met les pieds rien qu’en jetant un coup d’œil à l’enseigne, à la carte et à la spécialité de la maison. Quatrième erreur à éviter : un restaurant sans caractère et sans spécificité culinaire. Prenez le temps de réfléchir au genre d’établissement que vous souhaitez ouvrir. Pour ne pas vous noyer dans la masse de concurrents qui veulent naturellement grignoter des parts de votre marché, distinguez-vous par votre identité culinaire.

Pratiquer des tarifs excessifs

Rentabilité et bénéfice ne doivent pas être de vains mots dans la restauration. Car on parle ici d’une entreprise qui engage des fonds, du personnel et des charges à payer : il n’y a donc pas de place à la générosité exagérée dans vos plats qui vous précipiterait vers votre perte. Mais appliquer des prix exorbitants n’est pas une solution réfléchie. La stratégie du prix est une étape importante pour la réussite du projet. Pour chaque produit ou recette proposée, il faudrait connaître le prix de revient et déterminer une marge correcte pour l’entreprise. Chaque restaurant est différent et autant que les produits et les recettes, les moyens de la clientèle cible déterminent aussi la fourchette de prix à appliquer. Il est crucial d’avoir les chiffres en tête pour déterminer les prix adéquats à votre menu. La cinquième erreur à éviter donc est de fixer des prix sans avoir évalué les coûts des produits en amont.

Six conseils pour créer une entreprise d’alimentation saine
Les informations à connaitre pour l′achat d′un restaurant